Cédrick Fairon

Directeur du CENTAL (Centre de traitement automatique du langage) de l’Université catholique de Louvain.


Le Professeur Cédrick Fairon, directeur du CENTAL (Centre de traitement automatique du langage) de l’Université catholique de Louvain sera à la MSH-M du 13 au 17 novembre dans le cadre du programme sud4science LR.

Il interviendra dans les journées Harmonisation/standardisation des méthodes de traitement de corpus écrits de type SMS. Anonymisation, transcodage, annotation les 14 et 15 novembre à la MSH-M.


Cédrick Fairon produira également une conférence : Méthodes linguistiques pour le traitement de l’information médicale. Deux applications exploitant l’annotation du texte libre dans des dossiers patients informatisés le mercredi 16 novembre à 10h30 en salle des séminaires du LIRMM.

Résumé : Les systèmes informatiques de gestion des dossiers médicaux (Electronic Health Record ou Dossier médical personnel) sont de plus en plus largement utilisés dans la profession médicale. Aux USA, leur usage est actuellement promu par des actions gouvernementales très ambitieuses. Dans ces systèmes, une grande partie de l’information stockée est textuelle et « non structurée » : il s’agit de notes de suivi, de comptes rendus d’hospitalisation, de courriers, de résultats de laboratoire, etc. Dès que le volume d’information croit, il devient impossible pour le médecin de parcourir l’ensemble de ces documents et d’avoir une vue synthétique de l’information qu’ils contiennent. Pourtant, on comprend aisément que la qualité de l’accès à l’information est primordiale pour assurer la qualité des soins et la sécurité des patients. Par ailleurs, la taille de ces bases de données offre un potentiel énorme pour la recherche médicale (extraction de connaissances, épidémiologie, etc.).

Après avoir présenté cette réalité et les enjeux actuels, nous présenterons deux expériences visant à exploiter l’information issue de dossiers médicaux à l’aide de techniques de traitement automatique du langage. La première expérience a été réalisée au CENTAL dans le cadre du projet CAPADIS et vise à automatiser la production de « résumés cliniques minimum » (encodage ICD9-CM des lettres de sortie d’un hôpital partenaire). La seconde a été réalisée sous la direction de Nigam Shah au Biomedical Informatics Research Center de l’Université de Stanford et vise à exploiter l’information contenue dans les dossiers médicaux en vue de tester des hypothèses sur la dangerosité et les effets secondaires suspectés de médicaments.


Il interviendra également en cours de L3 sur le « Dictionnaire électronique », le jeudi 17 novembre de 12h45 à 14h15 en BN1.

 

Dans la même rubrique :



 

© MSH-M 2006-2017
Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier
17 rue Abbé-de-l'Épée — 34090 Montpellier — France
msh-m.frcontact(at)msh-m.org