Résumé et mots-clés / Abstract and Keywords

L’Orient en tant qu’altérité fondamentale de la pensée occidentale : l’exemple de Heidegger

Joseph SCHOVANEC - EHESS - INALCO

A partir de l’exemple de Heidegger, nous interrogeons l’affirmation couramment avancée selon laquelle la pensée occidentale serait grecque. L’investigation révèle l’existence de traditions pour le moins aussi riches et fécondes sur l’autre rive de la Méditerranée, bien que de nature différente. Nous explorons les divergences entre ces deux modes de penser dans quatre domaines, à savoir leur conception des liens entre le signifiant et le signifié, le temps, l’histoire, ainsi que les interactions entre le savoir et le pouvoir qu’elles déploient ou réfrènent. Dans chaque cas, nous montrons en quoi la pensée de Heidegger s’est inspirée des traditions prévalant dans le monde non-grec tout en les repoussant dans son impensé. Cette dialectique intérieure subtile entre l’Autre et le soi s’avère, en fin de compte, être à l’image de l’aventure de la philosophie occidentale.

Mots-clefs : Heidegger - Occident - temps - gnosticisme - être

Keywords : Heidegger - West - time - gnosticism - being

 

 

Dans la même rubrique :


Bookmark and Share
 

Dernier ajout : jeudi 1er avril 2010. — © RUSCA 2007-2010
Réalisation des étudiants de l'ED60 soutenue par la Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier
17 rue Abbé-de-l'Épée — 34090 Montpellier — France
msh-m.fr - contact@msh-m.org
Accueil de la MSH-M