Thème

Rien ne s’oppose plus, en apparence, que la langue de bois et la création. Alors que la création serait une dynamique du côté de l’innovation et de la liberté, la langue de bois serait un discours stéréotypé et monolithique. La rhétorique de cette dernière, sa redondance ou son flux ininterrompu serviraient à véhiculer des mises en représentation de l’autorité, de l’idéologie et du pouvoir.
Pourtant de nombreux exemples nous prouvent que face à la langue de bois, la création, loin d’être étouffée, peut trouver des possibilités d’expression. Opposition, combat, dénonciation, remise en cause, la création peut s’épanouir dans les interstices et les failles de la langue de bois ou dans une confrontation directe.
Mais la langue de bois ne susciterait pas que des oppositions. La mécanique de ce discours — son caractère simpliste, son ambiguïté et ses contraintes — pourrait favoriser, voire engendrer, la création : sous l’empire de la langue de bois, des formes de productions littéraires et artistiques peuvent même proliférer en toute conformité. Une synergie entre langue de bois et création est-elle envisageable ? Et la langue de bois elle-même peut-elle s’alimenter de toute création, en être fortifiée ?

Ce colloque sera l’occasion d’une réflexion transdisciplinaire sur les rapports complexes qu’entretiennent la langue de bois et la création. Il est ouvert aux doctorants et jeunes docteurs travaillant dans les disciplines de l’école doctorale Langues, Littératures, Cultures, Civilisations  : littératures française et comparée, sciences du langage, langues vivantes et anciennes, philosophie, arts visuels, musicologie, histoire, histoire de l’art et égyptologie.

>>> Accueil Colloque 2008

 

 

Dans la même rubrique :


Bookmark and Share
 

Dernier ajout : vendredi 30 mai 2008. — © RUSCA 2007-2010
Réalisation des étudiants de l'ED60 soutenue par la Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier
17 rue Abbé-de-l'Épée — 34090 Montpellier — France
msh-m.fr - contact@msh-m.org
Accueil de la MSH-M