Appel à communication

Colloque Jeunes Chercheurs « Enfance(s) et plurilinguisme », 26-27 juin 2008, Université Montpellier III

L’association entre enfance et plurilinguisme peut sembler paradoxale du point de vue étymologique : le terme enfant, issu du latin « infans » est formé de « in » (préfixe privatif) et de « fari  » (‘parler’), signifie à l’origine « celui qui ne parle pas ». Mais loin de l’idée d’une parole absente voire niée, la période de l’enfance, que l’on délimitera ici de la naissance à 13 ans selon les définitions valables en psychologie du développement, est une période riche en expériences linguistiques plurielles.
Dans un environnement plurilingue, l’appropriation de plusieurs langues et/ou variétés de langues par les enfants dans des contextes variés représente de nombreux défis de recherche et des enjeux pluridisciplinaires, tant en linguistique qu’en psychologie, ou encore en sociologie, en anthropologie…
L’objectif de ce colloque sera d’offrir un panorama des différents visages de ces enfances plurilingues, pour emprunter le terme de Gilbert Dalgalian, en explorant les axes de recherche suivants.

Acquisition


On pourra s’intéresser aux processus en jeu dans le développement d’une compétence plurilingue chez l’enfant. On considèrera, par exemple :

- La nature et le fonctionnement de ces processus, sur tous les plans du développement langagier (lexique, syntaxe, phonologie)

- Les conséquences de la présence de plusieurs langues sur le développement langagier de l’enfant en général

- Les stratégies mises en place par les enfants (conscientes ou inconscientes) dans leur apprentissage de langue étrangère, langue seconde ou langue de scolarisation, tant en production qu’en compréhension (à l’écrit ou à l’oral).

Sociolinguistique

Dans une perspective sociolinguistique, autant les observations d’usages que les analyses de discours sur les imaginaires linguistiques, rendent compte du rapport de l’enfant au langage en situation de plurilinguisme. De ce constat découlent deux problématiques :

- L’hétérogénéité des pratiques langagières, au sens où l’enfant navigue dans « l’entre des langues »

- Les représentations sur les langues, perceptibles à travers les discours épilinguistiques des locuteurs.

Didactique

La mise en place d’un enseignement plurilingue soulève un certain nombre de questions, du fait que les orientations didactiques varient selon le rapport réel entre les langues :

- La gestion du plurilinguisme au niveau institutionnel : politiques linguistiques, orientation et élaboration de programmes concernant les premiers apprentissages…

- La gestion du plurilinguisme au niveau de la classe : usages et rôle des langues en présence (alternance codique /mélange de langues), constructions de savoirs linguistiques et disciplinaires, phénomènes langagiers observés…

- L’influence de variables telles que le type et le degré d’exposition aux langues en présence, la méthodologie utilisée, l’âge des locuteurs … sur le développement de leur compétence plurilingue en milieu scolaire.
Dans le but d’offrir une vision assez large du sujet proposé, les communications pourront porter sur toute configuration plurilingue possible et ne seront donc pas uniquement limitées aux situations faisant intervenir le français.

 

 

Dans la même rubrique :


Bookmark and Share
 

Dernier ajout : mardi 9 juin 2009. — © RUSCA 2007-2010
Réalisation des étudiants de l'ED60 soutenue par la Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier
17 rue Abbé-de-l'Épée — 34090 Montpellier — France
msh-m.fr - contact@msh-m.org
Accueil de la MSH-M