Programme du séminaire 2010


Le négationnisme : les langages de la violence

Jeudi 25 mars 2010 de 10h30 à 13h30 à la MSH Paris Nord et, en visioconférence, à la MSH de Montpellier.

Invité : Michael Rinn, Professeur à l’Université de Bretagne Orientale, membre du Centre d’Etude des Discours, Images, Textes, Ecrits, Communications (EA 3119) Michael Rinn a fait des études de lettres et d’histoire aux universités de Yale (USA), de Berne (Suisse) et de Paris IV-Sorbonne. Il est docteur, ainsi que habilité à diriger des recherches de l’Université de Paris-Sorbonne. Il a publié des travaux linguistique textuelle sur l’indicible du génocide : Les récits du génocide, Delachaux et Niestlé, 1998 ; L’extrême dans la littérature contemporaine », (dir.) Tangence n°83, 2007. Depuis plusieurs années, il analyse l’articulation nouvelle des discours convaincants (Rhétorique des discours publics, De Boeck Université, 2002 ; Communication de l’Etat. La promotion d’une société parfaite (avec C. Ollivier-Yaniv, Presses Universitaires de Grenoble, 2009). Il contribue à la théorisation du fonctionnement rhétorique et pathique de l’Internet « La politique mise au Net », avec M. Bonhomme, Mots. Les langages du politique, n°80, mars 2006 ; Emotions et Discours. L’usage des passions dans la langue, (dir.), Presses Universitaires de Rennes, 2008.

Discutantes : Claudine Moïse, Université d’Avignon et Béatrice Fracchiolla, Université de Paris 8.


Politesse, impolitesse, « apolitesse », « polirudesse », éléments théoriques et étude de cas »

Jeudi 27 mai de 10h30 à 13h30 à la MSH Paris Nord et, en visioconférence, à la MSH Montpellier.

Invitée : Catherine Kerbrat-Orecchioni, Professeur émérite à l’Université de Lyon 2, membre du laboratoire ICAR Catherine Kerbrat-Orecchioni a écrit et dirigé plusieurs ouvrages, plus de 150 articles, et effectue de nombreuses missions à l’étranger. On lui doit plus particulièrement les ouvrages suivants : L’énonciation, Paris : A. Colin, 1980 ; L’implicite, Paris : A. Colin, 1986 ; Les interactions verbales t. I, II, III, Paris : A. Colin, (1990, 1992, 1994) ; La conversation, Paris : Seuil, 1996 ; Les actes de langage, Paris : Nathan, 2001 ; Le discours en interaction, Paris : A. Colin, 2005. 2008 : (avec V. Traverso) : Les interactions en site commercial : invariants et variations, Lyon, ENS Éditions ; 2010 : S’adresser à autrui. Vol. 1 : Les Formes Nominales d’adresse dans les interactions orales en français. Vol. 2 : Les Formes Nominales d’adresse dans une perspective interculturelle. Chambéry : Université de Savoie.

Discutante : Claudine Moïse, université d’Avignon


Violence verbale familiale et histoires de résilience racontées par les adolescents

Jeudi 3 juin 2010 de 10h30 à 13h30 à la MSH Paris Nord et, en visioconférence, à la MSH de Montpellier.

Invitée : Michelle Van Hooland, Doctorante en Psychologie Sociale de la Santé (LAUREPS, Rennes 2), Docteure en Sciences du Langage, Formatrice en formation continue, Chercheure associée PREFics (EA3207/UMR CNRS 8143) Rennes 2 (France) Université européenne de Bretagne, et auteure d’ouvrages chez L’Harmattan, Paris : Les Contes du sac percé. Six petites histoires de résilience, 2008 ; Maltraitance communicationnelle. L’histoire communicationnelle dans les récits d’enfance maltraitée, 2006 ; La troisième personne. Maltraitance, résilience et interactions verbales, 2005 ; Histoires de résilience au foyer de l’enfance,2009,(Ed.).Coll.Histoires de résiliences ; Parkour d’adolescents,2009,(Ed.).coll.Histoires de résiliences.

Discutante : Béatrice Fracchiolla, Université de Paris 8.


Le théâtre-forum : outil de prévention de la violence verbale

Jeudi 30 septembre 2010 de 10h30 à 13h30 à la MSH de Montpellier et, en visioconférence, à la MSH Paris Nord.

Invitée : Véronique Guérin

La violence verbale peut être déclenchée par le plaisir de s’affirmer en blessant l’autre ou par la difficulté à canaliser ses émotions et à gérer sa frustration. Le théâtre-forum met en jeu des situations conflictuelles dans lesquelles la violence verbale est présente. Les participants sont invités à clarifier les éléments déclencheurs de cette violence et à explorer des attitudes permettant de s’affirmer sans agresser l’autre. Au delà de la morale et de la raison, il s’agit de développer la connaissance de soi, l’expression canalisée de ses émotions et l’empathie envers autrui. Véronique Guérin est psychosociologue et formatrice en développement relationnel. Elle conçoit et anime des théâtres-forums depuis 15 ans et est l’auteure de plusieurs articles et ouvrages dont A quoi sert l’autorité ? et Le monde change. Et nous ? parus aux Editions Chronique Sociale.

Discutante : Nathalie Auger


Le traitement des phénomènes de violence verbale en contexte scolaire : Rituels, médiations, temporalités

Jeudi 28 octobre 2010 de 10h30 à 13h30 à la MSH de Montpellier et, en visioconférence, à la MSH Paris Nord.

Invité : Sébastien Pesce, CREF (EA1589), Université Paris Ouest – La Défense DynaDiv (EA4246), Université François Rabelais de Tours.

Les phénomènes de violence verbale font dans la plupart des cas, en contexte éducatif, l’objet d’un traitement immédiat, généralement peu à même d’interrompre des « montées en violence » et de prévenir la réitération de tels phénomènes. La recherche présentée ici s’intéresse à des formes de prise en charge de tels phénomènes qui s’appuient sur un ensemble de stratégies : la reprise différée des incidents observés ; la mise en place d’une médiation institutionnalisée ; et surtout la ritualisation des formes d’interaction, qui sont au cœur de cette recherche. Ce mode de traitement, s’il s’attache tout particulièrement au traitement différé des phénomènes de violence verbale, n’ignore pas le moment de l’interaction violente à proprement parler, et vise l’élaboration de réponses, notamment langagières, que les acteurs de l’Institution, qu’ils soient élèves ou enseignants, pourront mettre en œuvre afin d’apaiser les situations de tension et de prévenir l’émergence de la violence verbale.

Discutante : Christina Schultz-Romain


Présentation de l’Observatoire de la tranquillité publique

Jeudi 25 novembre 2010 de 10h30 à 13h30 à la MSH de Montpellier et, en visioconférence, à la MSH Paris Nord.

Invité : Dominique Crozat, maître de conférence à l’université Paul Valéry de Montpellier, est géographe, fondateur et co-responsable du programme Espace Cultures Territoires (universités de Montpellier et de Perpignan). Parmi ses thèmes de prédilection, la géographie de la fête et des loisirs, la construction des identités spatialisées, en particulier dans les espaces de ségrégation et les frontières. Au printemps 2008, le Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de Montpellier, représenté par son directeur Fabrice Morand, a sollicité Dominique Crozat, chercheur en géographie sociale pour mettre en place un observatoire de la tranquillité publique. Le CLSPD « constitue l’instance de concertation sur les priorités de la lutte contre l’insécurité autour desquelles doivent se mobiliser les institutions et organismes privés concernés » (www.montpellier.fr). Le groupe de recherche sur la violence verbale est associé à la réalisation de ce projet. Les chercheurs investis dans ce travail appartiennent à des champs scientifiques différents (géographie sociale, sciences politiques, sociologie, sciences du langage) mais ont tous mené des travaux sur des questions propres à cette demande, violence, marginalisation, télésurveillance, géolocalisation, violence verbale. Dans le cadre de ce séminaire, nous présenterons dans un premier temps la demande sociale en jeu et le travail déjà largement amorcé du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance de Montpellier. Dans un second temps, nous croiserons nos différentes approches pour montrer comment s’est construite notre méthodologie de recherche. Enfin, nous questionnerons l’apport et les limites de la recherche scientifique face à une telle commande publique.

Discutante : Claudine Moïse


Contacts : claudine.moise univ-avignon.fr, bearfrac yahoo.com

 

 

Dans la même rubrique :



 

© MSH-M 2006-2017
Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier
17 rue Abbé-de-l'Épée — 34090 Montpellier — France
msh-m.frcontact(at)msh-m.org