Appel à communication


Colloque international Echanges humains et culturels en Méditerranée dans les manuels scolaires Montpellier, France, du 12 au 14 novembre 2009

UN COLLOQUE INTERNATIONAL ET INTERDISCIPLINAIRE

- Le colloque impliquera les pays riverains de la Méditerranée (dans le champ du processus de Barcelone - Union pour la Méditerranée). Pourront donc être associés des pays non riverains, mais ayant un fort travail antérieur sur la question des manuels scolaires.
- Sont concernés les manuels de toutes disciplines, sur lesquels peuvent porter des regards venus de champs de recherche différents (histoire, didactiques, analyse du discours, politologie, anthropologie…)

OBJECTIFS

-  Balayer le champ d’études sur les manuels dans les pays méditerranéens, sur le thème des échanges. D’où un éventail large de questions. Chaque aspect pourra faire l’objet d‘approfondissement lors de colloques ultérieurs.
-  Créer un réseau de chercheurs, (mais praticiens et décideurs ne sont pas exclus) sur les manuels scolaires, tous thèmes et toutes disciplines confondus dans un premier temps. La structuration de ce réseau se fera à l’intérieur même du colloque.
-  Commencer à mettre en place une double base de données (chercheurs + manuels) et un site d’échanges sur Internet, hébergé par la Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier. La langue de travail du colloque est le français. Des traductions en anglais et arabe pourront être ponctuellement organisées.

CONTEXTE

L’attention actuelle apportée à la Méditerranée conduit à favoriser les actions visant à créer des relations, à améliorer la connaissance réciproque et la compréhension entre cultures.
- L’espace méditerranéen est l’espace spécifique du travail de la MSH-Montpellier, porteur d’un grand avenir scientifique et politique, en raison de l’exceptionnel brassage humain et culturel qui le caractérise, et de sa richesse culturelle très ancienne.
- Les équipes organisatrices du projet ont une longue expérience du travail (recherche, expertise, formation, direction de mémoires et de thèses) avec les pays méditerranéens. Elles proviennent des MSH-Montpellier, MSH-Aix, MESH-Lille. @ L’équipe DIDAXIS (in DIPRALANG EA 739, université Montpellier III) fait de l’étude des manuels scolaires un de ses axes principaux de recherche depuis 1995. Elle participe à ce titre à l’axe Altérités culturelles de la MSH-M, en relation avec d’autres équipes françaises et étrangères et s’appuie sur le Centre d’Etude, de Documentation et de Recherche en Histoire de l’Education (CEDRHE - IUFM Montpellier II), qui comporte quelque 20 000 manuels scolaires anciens, et plus de 30 000 autres documents pédagogiques inventoriés sur bases de données. @ L’équipe IREMAM (Institut de Recherche sur le Monde Arabe et Musulman) à la MSH d’Aix-en-Provence est connue depuis longtemps pour l’ensemble de ses travaux sur l’aire méditerranéenne. @L’équipe ELIGES (Equipe Lilloise Etudes Genre et Sociétés) dans la MESH-Lille Nord-de-France développe un ensemble de travaux sur les rapports sociaux de sexe dans une perspective pluridisciplinaire comportant un programme sur les manuels scolaires.

POURQUOI LES MANUELS SCOLAIRES COMME OBJET D‘ÉTUDE ?

Les manuels scolaires sont un des lieux de discours où se saisit le mieux ce jeu mutuel des représentations, telles qu’elles furent construites dans le passé, au cours des histoires coloniales et nationales ; et ils permettent de préciser ce qui change aujourd’hui, puisque la plupart des pays de la région, au nord comme au sud, ont engagé des révisions des matériels pédagogiques pour les affranchir de certains stéréotypes. Le manuel scolaire, moyen d’enseignement encore incontournable dans la plupart des disciplines, est un élément important pour la construction des savoirs et des représentations chez les élèves et chez les enseignants. Il relève d’une culture pédagogique propre à chaque pays, et cette culture-là n’est pas indépendante des autres domaines culturels. C’est de fait un vecteur de l’intégration scolaire et aussi sociale. C’est pourquoi le manuel est porteur d’enjeux lourds et divers, qui en font d’ailleurs une cible privilégiée de contestation dans certaines périodes et dans certains lieux (à l’intérieur d’un pays donné ou entre des pays différents). Ainsi, beaucoup d’ouvrages actuels, au Nord comme au Sud, illustrent des visions de l’« identité nationale » qui sous-estiment la pluralité des références et des appartenances. Plus délicats à percevoir sont les enjeux didactiques, au sens du choix des connaissances et de leur mode de transmission, qui ne sont pas forcément indépendants des précédents. Dans toute discipline, le manuel tend à présenter des orientations méthodologiques fortes, liées à une « philosophie pédagogique », elle-même susceptible de variations selon l’époque et le pays. C’est donc un objet dont l’enjeu éducatif est très important : il transmet des valeurs nationales, il peut donc être facteur favorisant des attitudes de compréhension ou de rejet vis-à-vis d’autres peuples et cultures. C’est un vecteur capital dans la connaissance des valeurs universelles et des droits humains. La réflexion au sujet des manuels permet enfin de dégager les lignes de force d’une didactique des pluralismes constitutifs de l’espace méditerranéen, dite parfois didactique interculturelle, et qu’on peut appeler aussi didactique de l’ouverture aux autres. L’objet du colloque est justement de repérer comment les manuels reflètent ou induisent des échanges entre groupes humains, nations et cultures, dans l’ensemble des pays méditerranéens.

AXES DU COLLOQUE

Axe 1. La mise en scène du rapport à l’autre du temps colonial à la Méditerranée contemporaine.
On pourra y traiter notamment des relations inter-pays telles qu’elles sont présentées dans les manuels des pays méditerranéens, relations historiques ( la colonisation par exemple), relations sociales (les migrations, passages, traversées…), relations politiques.

Axe 2. La Méditerranée comme espace commun ou fragmenté
Ou comment les manuels de chaque pays présentent les autres pays (s’ils le font), du point de vue factuel : pays physique et humain (géographie, climat, populations, langues, faits marquants…). Y a-t-il par exemple une vision de l’espace méditerranéen dans sa globalité, ou une vision partielle, ou une vision auto-centrée sur le pays ?

Axe 3. La présentation-représentation de l’unité et de la diversité des rapports sociaux
Comment chaque pays se représente-t-il dans ses manuels, la diversité et la hiérarchie de ses groupes humains, de ses cultures,... autrement dit que disent les manuels des rapports sociaux ? Et comment représente-t-il les autres pays de ce point de vue ? Dans cet axe, la question des rapports sociaux de sexe a sa place par l’analyse des représentations sexuées, du masculin et du féminin : quels statuts et quels rôles sont accordés aux deux sexes. On pourra traiter de même la question de la religion, de l’école, des associations…

Axe 4. Les manuels moteurs des échanges
= Comment créer un réseau de travaux sur les manuels ?
- Quels sont les modes de production des manuels ?
- Comment favoriser les modes de conservation, d’archivage des manuels ?
- Comment établir une mise en commun des données bibliographiques ? Quelles ressources en ligne sont disponibles ?

FONCTIONNEMENT DU COLLOQUE

Comité d’organisation

- Equipe DIPRALANG, EA 739, MSH-Montpellier et Montpellier III : Pierre BOUTAN, Bruno MAURER, Michèle VERDELHAN
- Equipe IREMAM, MSH-Aix : Jean-Robert HENRY
- Equipe ELIGES, MESHS Lille Nord de France : Sylvie CROMER , Lille 2
- Paul SIBLOT. Equipe PRAXILING, MSH-Montpellier
- Aide au secrétariat : Amandine DENIMAL, allocataire-monitrice, DIPRALANG.
- Adresse du colloque : mamed2009 msh-m.org

Comité scientifique
En cours de finalisation, il comporte des personnalités de toutes les rives de la Méditerranée.
- Christian AMALVI, Professeur, université Montpellier III, France
- Gérald ARBOIT, Chercheur, CF2R, France Henri AWAISS, Directeur de l’Institut des Langues et de la traduction, université Saint-Joseph, Beyrouth
- Michel BERRE, Professeur, Université de Mons-Hainaut, Belgique
- Omar BESSAOUD, chercheur IAMM, Montpellier
- Mostapha HASSANI IDRISSI, Professeur, université de Rabat, Maroc
- Gerdien JONKER, chercheur, Georg Eckert Institut, Braunschveig, Allemagne
- Seref KARA, université Uludag, Bursa, Turquie
- Cristina KOULOURI, Professeur, université du Péloponnèse, Corinthe
- Leila OSSEIRAN, Professeur, Université libanaise, Beyrouth
- Rainer RIEMENSCHNEIDER, chercheur, Georg Eckert Institut, Braunschveig, Allemagne
- Hassan REMAOUN , Professeur, université d’Oran, Algérie
- Ronald G. SULTANA, Professeur, université de Malte
- Bechir YAZIDI, Professeur, Tunis.

PROPOSITIONS DE COMMUNICATION

Elles devront parvenir au secrétariat du colloque par mél au plus tard le 10 mai 2009, sur une fiche du modèle ci-dessous.

 

 

Dans la même rubrique :



 

© MSH-M 2006-2017
Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier
17 rue Abbé-de-l'Épée — 34090 Montpellier — France
msh-m.frcontact(at)msh-m.org