Orientations


Voici cinq ans, l’Université Paul Valéry – Montpellier III et l’Université Aboubekr Belkaïd de Tlemcen ont donné à leurs échanges le cadre formel d’une convention.

Des missions réciproques de coordination ont permis d’établir des relations suivies qui concernent la formation et la recherche. La diversité des disciplines concernées (anthropologie, archéologie, didactique du français et de l’arabe, linguistique, littérature, psychologie) atteste la volonté d’aller au-delà d’échanges ponctuels et de promouvoir un partenariat universitaire plus exigeant, dont une première illustration est donnée dans un champ qui bénéficie des soutiens de l’Ecole Doctorale Algéro-française de Français. Une dizaine de magistrants et de doctorants de Tlemcen y conduisent leurs travaux, encadrés par un co-directeur montpelliérain ce qui, avec des équipes renforcées par de jeunes enseignants-chercheurs, ouvre de nouvelles perspectives de collaboration au plan de la recherche.

Il a été convenu de marquer ce cycle initial de cinq années de coopération par l’organisation conjointe d’un colloque. Le premier volet s’étant déroulé à Tlemcen du 15 au 17 avril 2008, les rencontres de Montpellier accueillent la tenue du second volet de ce colloque.

Il est nécessaire de faire le bilan de ces premiers échanges en Sciences Humaines et Sociales, de préciser leurs finalités, d’arrêter les projets et de dégager les moyens de mise en œuvre. D’autant que le programme Averroès destiné aux échanges d’étudiants, d’enseignants, de chercheurs et de personnels administratifs entre l’Europe et le Maghreb ouvre maintenant de nouvelles possibilités.

Des souhaits de nouveaux partenariats ont été formulés. Ils concernent les sciences exactes ou de la vie, les sciences médicales et pharmaceutiques, économiques et politiques, l’agronomie, l’environnement, le développement… Il faut explorer la possibilité de ces coopérations dans des domaines autres que les seules SHS. La Maison des Sciences de l’Homme de Montpellier, dont le Directeur a effectué plusieurs missions à Tlemcen, s’est proposée pour faciliter les prises de contacts et, le cas échéant, aider à l’élaboration de projets qui relèvent de son ressort.

Il convient de donner à l’ensemble de ces partenariats leurs pleines potentialités, en les articulant d’une part aux contextes locaux, et en les insérant d’autre part dans des réseaux euroméditerranéens.

Il faut enfin voir de quelle façon la société civile peut, par le biais de ses associations, contribuer à développer des relations utiles à un impact social des programmes de recherche et de formation mis en place (rappelons que l’envoi de 35 000 livres par le Rotary Club Montpellier – Méditerranée a permis de conforter le fond universitaire de documentation, d’ouvrir six bibliothèques scolaires et une bibliothèque publique, avec une section dédiée aux aveugles). Là encore la MSH-M est toute désignée comme l’instance de concertation et d’élaboration pour tels élargissements.

 

 

Dans la même rubrique :



 

© MSH-M 2006-2017
Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier
17 rue Abbé-de-l'Épée — 34090 Montpellier — France
msh-m.frcontact(at)msh-m.org