Le fait religieux interrogé par les chercheurs. Constructions disciplinaires


Journées d’études internationales « Jeunes Chercheurs » Centre Interdisciplinaire d’Étude du Religieux (MSH-M)

Du 17 au 19 octobre 2013 à l’Université Paul-Valéry Montpellier III – Site de Saint-Charles, salle des colloques n°1

Jeudi 17 octobre

- 13h30 : Accueil
- 14h : Introduction

Séance n°1 : Un « objet » problématique
- 14h30 :
- Julien Cavagnis (doctorant en philosophie, Universités Lyon 3 & Saint-Joseph de Beyrouth) : Retour sur quelques problématisations contemporaines du fait religieux : Religion et spiritualité chez Leszek Kolakowski, Michel de Certeau et Michel Foucault.
- Anthony Feneuil (assistant à l’Institut romand de systématique et d’éthique, Université de Genève) : Karl Barth, théoricien des sciences des religions ?

- 16h15 :
- Stéphane Cabrol (doctorant en littérature, Université Paul-Valéry Montpellier III) : Le visible et la foi dans les Discours de l’État et des grandeurs de Jésus de Pierre de Bérulle.
- Esther Pinon (docteur en littérature, Université de Bretagne Sud) : « Le strabisme effrayant du doute est dans mon œil » : comment regarder les religions romantiques ?

Vendredi 18 octobre

Séance n°2 : Quel point de vue pour le chercheur ?
- 9h :
- Majdi Sahli (docteur en islamologie, Université de Strasbourg) : Regards croisés sur le fait religieux islamique.
- Jérôme Gidoin (docteur en anthropologie, Université Paris-Descartes-Sorbonne) : La spécificité de l’objet religieux au regard du culte des ancêtres des Vietnamiens en France réinterprété à partir du Bouddhisme.

- 10h45 :
- Lola Druilhe (doctorante en sociologie, Paris-EPHE-GSRL) : Écrire l’histoire de la communauté aumiste : difficultés méthodologiques et enjeux épistémologiques.
- Anne Lancien (docteur en science politique, Université Rennes II) : L’objet « laïcité » : questionnements transdisciplinaires d’une spécificité française ?

- 14h30
- Arthur Mary (docteur en psychologie, Université Toulouse-Le Mirail) : Le rôle tenu par un fait religieux comme objet d’étude dans le régime de théorisation du chercheur.
- David Bisson (docteur en science politique, Paris-EPHE) : L’appréhension/compréhension du fait ésotérique. Nécessité d’une approche pluridisciplinaire.
- Christophe Lemardelé (docteur en sciences religieuses, Paris-EPHE) : Le « fait religieux » sacrificiel comme révélateur de présupposés éthiques et théologiques.

Séance n°3 : L’objet religieux interrogé dans sa spatialité
- 16h45 :
- Frédéric Knerr (doctorant en histoire, Université de Poitiers) : D’objet prédéfini à objet construit, l’approche du territoire religieux : le cas du diocèse en histoire religieuse contemporaine.
- Vasileios Pnevmatikakis (doctorant à l’Institut Français de Géopolitique, Université Paris VIII) : Approches théologiques du territoire dans l’étude géopolitique de l’Église : est-il possible ?

Samedi 19 octobre

Séance n°4 : Définitions, Transpositions
- 9h :
- Cristina Drahta (Maître-assistante au Département de français, Faculté des Lettres et de Sciences de la Communication, Université “Ştefan cel Mare” de Suceava, Roumanie) : Traduire en français le christianisme orthodoxe roumain.
- Julien Brot (doctorant en études psychanalytiques, Université Paul-Valéry Montpellier III) : La religion comme superstructure symbolique.

- 10h45 :
- Fabien Jeannier (docteur en études anglophones, Université Lyon II) : « Un gouffre d’incompréhension » ? Le regard d’un civilisationniste sur la question de l’intolérance religieuse en Écosse.
- Ammar Kandeel (doctorant en littérature, Université Paul-Valéry Montpellier III) : « L’Hégire d’Ismaël » et l’islam. L’exégèse spirituelle dans la construction d’un thème par Louis Massignon.

- 14h30
- Benjamin Chavardès (doctorant en architecture, Université Paul-Valéry Montpellier III/École d’architecture de Montpellier) : Concevoir la mosquée occidentale.

Séance n°5 : Statut des sources, statut des textes, contextualisations

- Giovanna Laterza (doctorante en littérature latine, Université de Strasbourg) : Qu’est-ce que tu vois dans ce nuage ? Fait religieux et religion littéraire chez Virgile.
- Camille Rouxpetel (docteur en histoire, Université Paris-Sorbonne) : L’apport des sources narratives à l’histoire des représentations religieuses : constitution d’un corpus et définition d’une approche herméneutique.

16h30 : Conclusions

Contacts : Paula Barros, Pierre-Yves Kirschleger, Catherine Nicolas cier.je2013 msh-m.org

JPEG - 134.7 ko

 

 

Dans la même rubrique :



 

© MSH-M 2006-2017
Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier
17 rue Abbé-de-l'Épée — 34090 Montpellier — France
msh-m.frcontact(at)msh-m.org