N°7 : Références littéraires et juridiques à la conversion (de l’Antiquité à nos jours)

Les trois études ici réunies ouvrent un très large champ épistémologique et chronologique puisqu’elles nous font voyager du monde grec au monde contemporain en passant par le Moyen Âge, et d’une approche culturelle à une étude littéraire ou juridique.

Pierre-Louis Malosse pose en effet la question, dans un Empire devenu chrétien (IVe s. de notre ère), du rapport de la conversion religieuse à la culture traditionnelle, question qui ne se posait pas à propos de la conversion philosophique puisque celle-ci était une composante de celle-là. Quant à Isabelle Fabre, elle revisite, en étudiant ses transpositions et ses avatars, la légende de la conversion d’Alexandre le Grand (IVe s. av. n.è.) au judaïsme dans les Romans d’Alexandre français du XIIe siècle. Marie-Jeanne Tuffery enfin s’intéresse à la conversion dans le Code de droit canonique de l’Église catholique de rite latin.


Dernier ajout : lundi 26 octobre 2009. — © MSH-M & CIER 2006-2010
Maison des Sciences de l'Homme de Montpellier
17 rue Abbé-de-l'Épée — 34090 Montpellier — France
msh-m.fr - contact@msh-m.org
Accueil de la MSH-M